Petite expédition du troisième degré G/TTr au Sart Tilman

Le 14 octobre dernier, tous les élèves de 6 G/TTr et de 5ème option sciences appliquées ont effectué un voyage à la rencontre de la matière.

Ils ont pu assister à des expériences, pour certaines spectaculaires, réalisées par des physiciens et des chimistes de l’Université de Liège dans le cadre des activités de l’asbl Science et Culture.

Le volet « Physique », intitulé « Matière en transition », a permis de mieux comprendre certains phénomènes naturels (geysers, vapeur d’eau et nuages,…) ainsi que de montrer comment faire  bouillir de l’eau à une température inférieure à 100°C, comment écraser, sans le toucher, un fût de 220 litres ou, tout simplement, sur quel principe fonctionne une casserole à pression…

Le volet « Chimie » a informé nos élèves sur les propriétés de tous les « plastiques » (polymères) qui nous entourent : pneus, éponges, gobelets, bouteilles, bas nylon, gilet pare-balles, slime et … bonbons à la gélatine (nounours) qui furent lancés dans l’auditoire à la fin de la représentation. .

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un des autres objectifs de cette activité extrascolaire était la découverte de l’Observatoire du Monde des Plantes, lui aussi situé dans le domaine du Sart Tilman. Quatre serres aux biomes particuliers (serres tempérée, méditerranéenne, tropicale et désertique) les y attendaient. Là, nous sommes partis à la découverte de toute une série de plantes aux caractéristiques étonnantes illustrant les stratégies qu’elles mettent en place pour pouvoir se développer et vivre dans conditions particulières (racines adventives, pneumatophores chez les palétuviers, feuilles transformées en épines,…). Certaines formations végétales sont des exemples concrets d’évolution convergente, de mutualisme et ont permis aux guides d’aborder, non seulement l’histoire évolutive des plantes terrestres, mais aussi de mettre l’accent sur la beauté de notre planète et l’importance des plantes dans nos écosystèmes.

Cette excursion fut riche en enseignements et une belle occasion de rappeler combien les sciences exactes font partie intégrante de notre existence et combien la préservation de la biodiversité est indispensable pour la vie sur Terre !

A. Deblond et S. Galleni

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someonePrint this page

Ceci pourrait vous intéresser...