7ème « Puériculture »

Le puériculteur, la puéricultrice aiment s’occuper des bébés et des jeunes enfants ainsi que développer des connaissances et des compétences en puériculture, psychologie appliquée, nutrition et diététique. Ils se perfectionneront également dans les différentes techniques d’expression : gestuelle, orale, plastique, musicale.

C’est une formation technico-pratique en coordination étroite avec la vie professionnelle, par le biais des stages en crèche, en école gardienne, mais aussi dans des structures d’accueil d’enfants aux besoins spécifiques ; cette dimension pratique doit permettre au futur(e) puériculteur (-trice) de répondre à tous les aspects de son métier.

A la fin de la 6ème année, l’élève devra effectuer une 7ème année au terme de laquelle il (elle) se verra remettre  le certificat de qualification de puériculteur (-trice), et le certificat d’enseignement secondaire supérieur professionnel, le CESS.

Le puériculteur, la puéricultrice travaille en milieu d’accueil de la petite enfance (crèche, pré gardiennat), dans un institut médicopédagogique, en pouponnière, dans les services aux familles ou ceux de garde d’enfants malades. Sans parler d’autres possibilités comme l’accueil extra-scolaire, l’école maternelle, …

1. Formation commune
Religion / Morale / CPC 1h
Education à la Philosophie et Citoyenneté 1h
Français 3h
Formation mathématique et scientifique 3h
Éducation physique 2h
Formation socio-économique 2h
2. Option de base groupée
Déontologie 1h
Nutrition – Diététique 1h
Psychopédagogie 2h
Soins d’hygiène 1h
Techniques éducatives 1h
3. Travaux pratiques et stages
T.P. Soins d’hygiène 1h
Stages 15h

Au terme de la 6ème  P réussie, l’étudiant obtient le CE. Un C.Q. est attribué aux étudiants qui, au terme de la 7ème année, réussissent une épreuve de qualification devant jury.

Au terme de la 7ème année réussie, les étudiants obtiennent le C.E.S.S.

Ils peuvent alors solliciter « l’attestation d’établissement » qui donne accès aux professions réglementées, postuler un emploi salarié, voire poursuivre certaines études supérieures.

L’étudiant est appelé à concrétiser sa formation lors d’un jour de stage hebdomadaire de gestion dans son métier.