Les internes découvrent Dali

 

Le mercredi 19 octobre, les internes se sont rendus à la gare des Guillemins.
Ces derniers mois, c’est Dali qui a été mis à l’honneur dans l’espace consacré aux expositions.
Personnage hors du commun, il en a surpris plus d’un.

img_4947    img_4949

« Exposition de Salvador à Dali

 

Espace expo de la gare des Guillemins

 

 

Né le 11 mai 1904 à Figueras, Salvador Felipe Jacinto Dali y Doménech est considéré comme l’un des plus célèbres peintres du 20 ième siècle

Afin de comprendre l’expo, un audio guide  a été distribué aux internes.

L’exposition débute par une voiture entièrement recouverte de  mousse végétale. Commence alors un circuit sur le monde décalé de l’artiste.

La visite se compose de trois parties.

 

Dans une première partie,  on découvre le fascinant artiste dans  son enfance, des petits films sont disposé comme des tableaux  tout au long du parcours on l’entend raconter sa vie.

Ensuite, comment Dali devient un des plus célèbres artistes du 20ème siècle un peu fou, excentrique hors du commun. C’est  d’œuvres en œuvres que les internes se promènent de salle en salle en découvrant des objets et sculptures en bronze des plus bizarres, des bijoux, des robes dont  des grands couturiers se sont inspirés, des objets de décoration des aquarelles, des gouaches, des huiles .

Toutes les œuvres sont disposées de  telle manière  que l’expo en elle-même est une œuvre d’art. D’ailleurs les internes se sont prêtés au jeu  en rentrant dans des pièces de miroirs.

 

De fil en aiguille, on rencontre l’imagination hors du commun de Dali : une montre qui dégouline, des pattes d’éléphants gigantesques, des énormes yeux qui nous regardent.

Devant la gare à l’extérieur, on peut voir une gigantesque sculpture « L’éléphant triomphant » six mètres de haut et « Noblesse du temps » 5 mètres de haut, des œuvres dont tous les voyageurs peuvent profiter gratuitement.

Natacha a aimé certaines œuvres mais surtout les citations telles que :

« Le corps humain est plein de tiroirs secrets qui ne peuvent être ouverts que par la psychanalyse »

Cette visite est riche de découvertes, les internes ne connaissaient pas vraiment l’artiste, certains avaient déjà vu les éléphants aux grandes pattes. Je trouve que l’expo et  les œuvres que l’on peut y découvrir sont vraiment bien  exposées à l’image de l’artiste. »

 

Fabienne Michel

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someonePrint this page

Ceci pourrait vous intéresser...